ACTUALITES


Becoming the Forest

Una Hamilton Helle

Exposition au Bon Accueil du 23 mai au 4 juillet 2015
Ouvert du mercredi au samedi de 14h00 à 18h00

Vernissage le vendredi 22 mai à partir de 18h30

carton_screen
EN ENTRANT DE CETTE EXPOSITION, OUBLIEZ LA VISION D’UNE NATURE BIENFAISANTE ET BUCOLIQUE! RANGEES DE CONIFERES ACERES A L’OMBRE DESQUELS DES CREATURES ANTERIEURES A L’ESPECE HUMAINES S’ABRITENT, ET AUTRES VOIX CAVERNEUSES D’OUTRE-MONDE VOUS CONDUIRONT AU COEUR DE PAYSAGES SAUVAGES DANS LESQUELS L’HOMME N’EST PAS LE BIENVENU.

Pour cette première exposition en France d’Una Hamilton Helle, présentée dans le cadre du festival Oodaaq, Le Bon Accueil a proposé à l’artiste norvégienne de nous faire découvrir son travail lié à l’univers du Black Metal scandinave.



Babylone électrifiée #3

Florian de la Salle (FR)/Stephen Verstraete (BE)

Exposition au Bon Accueil du 20 mars au 2 mai 2015
Ouvert du mercredi au samedi de 14h00 à 18h00

Vernissage le jeudi 19 mars à partir de 18h30

139934_carton_screen-babylone-3-214x300
APRES UN PREMIER VOLET DEDIE AUX RUINES DE CETTE BABYLONE ELECTRIQUE, UN DEUXIEME A LA RELIGION ELECTRIQUE, CE TROISIEME VOLET S’INTERESSE A L’ELECTROMAGNETISME EVOQUE DANS LE ROMAN D’ALBERT BLEUNART LORS DE SA DESCRIPTION DE L’USINE ELECTRIQUE ALIMENTANT LA NOUVELLE BABYLONE EN ENERGIE.

L’exposition réunissant deux jeunes artistes s’articulera autour des oeuvres cinétiques de Stephen Verstraete (BE) directement inspirées du traité en deux volumes de James Clerk Maxwell (1831-1879) dédié à l’électricité et l’électromagnétisme, et du travail sculptural de Florian de la Salle (FR) constitué de grands solénoïdes de cuivre. Les oeuvres de ce dernier par leur potentiel d’induction électrique dégagent une sorte d’aura mystérieuse.


EVENEMENT ASSOCIE :
CONFERENCE de Bertrand WOlFF

ELECTROMANIA ET CELEBRATION DE LA « FEE ELECTRICITE » (1880-1900) »
Samedi 28 mars à 17h00

En 1881 l’Exposition internationale d’électricité attire à Paris 900 000 visiteurs venus admirer les premiers éclairages à incandescence, le tramway électrique ou le théâtrophone. C’est le début d’une véritable électromania, que nous raconterons, images et textes de l’époque à l’appui.
Bertrand WOLFF :Centre Alexandre Koyré (Histoire des Sciences et Techniques)


Babylone électrifiée #2

Cécile Babiole

Exposition du 16 janvier au 21 février 2015
Ouvert du mercredi au samedi de 14h00 à 18h00
Au Bon Accueil à Rennes

Vernissage le jeudi 15 janvier à partir de 18h30
Performance sonore de Cécile Babiole le soir du vernissage

babylone2-214
LA SERIE D’EXPOSITIONS BABYLONE ELECTRIFIEE S’INSPIRE LIBREMENT DU ROMAN D’ALBERT BLEUNARD, LA BABYLONE ELECTRIQUE, PUBLIE EN 1888, POUR EXPLORER LA FASCINATION EXERCEE PAR L’ELECTRICITE AU 19EME SIECLE ET LE DEVELOPPEMENT DES TELECOMMUNICATIONS.

Babylone électrifiée #2 continue d’explorer les ruines de cette Babylone utopique nourrie d’électricité imaginée par Albert Bleunard.
Le premier volet, placé sous le signe de la tour de Babel, invitait les visiteurs à découvrir les ruines titanesques des mystérieux miroirs acoustiques et la manière dont les ondes radio permirent de réduire à néant les distances.

Prenant un tour plus ésotérique, ce deuxième volet, s’appuyant également sur le roman de Jules Verne, Le Château des Carpathes, propose de découvrir deux œuvres (dont une inédite) de l’artiste Cécile Babiole.

Accédez au site de Cécile Babiole


EVENEMENTS ASSOCIES :

Samedi 17 janvier à 18h00
Tristan Ménez, La Corde de Melde.
Performance audiovisuelle basé sur l’expérience du physicien Franz Melde.

Alvin Lucier, I’m sitting in a room (interprétée par Angèle CHEMIN).
Dans le cadre du festival Autres Mesures.



Speaking Of Membranes

Pe Lang & Marianthi Papalexandri Alexandri

Installation sonore monumentale présentée à la Chapelle Saint-Joseph (Montfort-sur -Meu), du 18 octobre au 8 novembre 2014

Vernissage le vendredi 17 octobre 2014 précédé d’un concert de
Marianthi Papalexandri Alexandri à l’Avant-Scène


INVITES A EXPOSER A LA CHAPELLE SAINT-JOSEPH, LES DEUX ARTISTES CONNUS POUR LEURS INSTALLATIONS CINETIQUES ET SONORES ELEGANTES AU DESIGN MINIMALISTE, PROPOSERONT DE DECOUVRIR UNE INSTALLATION IN-SITU COMPOSEE DE CENTAINES DE HAUT-PARLEURS DONT LE MOUVEMENT SUBTIL GENERE UNE MASSE SONORE COMPLEXE EVOQUANT LA PLUIE BATTANTE.

The installation consists of 130 miniature speakers acoustically activated by a motor driven mechanism. A nylon thread is fastened through a hole at the center of the membrane; the end of the nylon thread is loosely secured to a motor turned rosined wheel to produce friction. Sound is produced by the action of the rim of the rotating wheel rubbing the thread as the wheel is turned.

Accédez au site de Pe Lang
Accédez au site de Marianthi Papalexandri Alexandri



Speaking of membranes from Marianthi Papalexandri-Alexandri on Vimeo.

Image: Pe Lang
Year: 2014
Video courtesy of the artist

PARTENAIRES :
Événement coordonné en partenariat avec le service culturel de la Ville de Montfort-sur-Meu, Montfort Communauté et son lieu d’art contemporain L’aparté, Arts-Vivants en Ille-et-Vilaine.
Avec le soutien de la Fondation suisse pour la culture PRO HELVETIA.

Babylone électrifiée #1

Disinformation / Joshua Bonnetta

Commissariat : Damien Simon
Exposition du 10 octobre au 22 novembre 2014.

Vernissage le jeudi 9 octobre 2014 à partir de 18h00


LA SERIE D’EXPOSITIONS « BABYLONE ELECTRIFIEE » S’INSPIRE LIBREMENT DU ROMAN D’ALBERT BLEUNARD, « LA BABYLONE ELECTRIQUE », PUBLIE EN 1888, POUR EXPLORER LA FASCINATION EXERCEE PAR L’ELECTRICITE AU 19EME SIECLE ET LE DEVELOPPEMENT DES TELECOMMUNICATIONS.

Inscrit dans un genre littéraire alors foisonnant que l’on peut qualifier de merveilleux scientifique, puisant son imagination dans les sciences et techniques liées à la maîtrise de l’électricité, le roman d’Albert Bleunard narre le périple jusqu’en Mésopotamie d’un riche industriel anglais voulant ressusciter la grandeur passée de Babylone grâce à l’électricité. L’œuvre reflète parfaitement son époque et ses utopies, une époque où l’électricité avait acquis quasiment le statut de fluide vital ou encore de Fiat Lux d’un monde dominé par la technique.

Ce premier volet, réunissant une sélection d’œuvres de Disinformation (UK) et Joshua Bonnetta (CA), propose d’explorer les ruines de cette Babylone utopique et revisite le mythe de la tour de Babel au travers du développement des télécommunications comme remédiation à la confusion des langues.

Accédez au site de Joshua Bonnetta
Accédez au site de Disinformation



INTERFERENCES

Ateliers tout public / Concert / Exposition
dans le cadre du Festival des Sciences et de la Journée Science et Musique

FRANZ MELDE, JULES-ANTOINE LISSAJOUS, AUGUST KUNDT, TROIS PHYSICIENS DU 19EME SIECLE QUI SE SONT INTERESSE A L’ACOUSTIQUE ET QUI ONT MIS AU POINT D’INGENIEUX DISPOSITIFS POUR VISUALISER LES INTERFERENCES ACOUSTIQUES AVEC DES MOYENS RUDIMENTAIRES. A DECOUVRIR OU REDECOUVRIR SOUS FORME D’ATELIERS, D’INSTALLATION SONORE ET LUMINEUSE ET DE CONCERT.
CETTE PROGRAMMATION S’INSCRIT DANS LE CADRE DE NOTRE PROJET ARTISTIQUE ON THE SENSATIONS OF TONE DEDIE A L’HISTOIRE DE L’ACOUSTIQUE ET L’INSTRUMENTATION SCIENTIFIQUE.
interferences-300
Ateliers tout public
Village des Sciences (Chartres de Bretagne)
27 et 28 septembre – 14h à 19h

Ateliers tout public
Journée Science et Musique, Le Diapason (Rennes)
Samedi 11 octobre – 14h à 18h
Université de Rennes 1, 263 av du Général Leclerc – Rennes

« La corde de Melde » (Laillé) *
Tristan Ménez
Exposition / Concert
Du 16 au 18 octobre
Le Point 21, 21 rue du Point du Jour 35890 – Laillé

Concert (gratuit)
Le samedi 18 octobre à 18h30
Le Point 21, 21 rue du Point du Jour 35890 – Laillé

Ateliers tout public
Samedi 18 octobre – 10h à 12h
Le Point 21, 21 rue du Point du Jour 35890 – Laillé


PARTENAIRES :
Fête de la Science / Espace des Sciences / JSM
* L’exposition « La Corde de Melde » a été coordonnée en partenariat avec le Festival des Sciences et reçoit le soutien de la Ville de Laillé.


En savoir plus sur Inteferences