ACTUALITÉS


Au seuil des paysages d’Ossian


Païen (Lia Pradal & Camille Tallent)
Gabrielle Decazes

Exposition du 14 janvier au 11 février 2023
Vernissage le samedi 14 janvier de 11h30 à 13h
Espace culturel – médiathèque Simone Veil, Mesnil Roc’h

Ouvert les mardis (16h30-18h) ; mercredi (11h-18h) ; vendredi (10h à 12h et 16h30 à 19h) ; samedi (10h à 16h)
Entrée libre



Et si les menhirs et autres dolmens n’étaient, ni le fait d’hommes du Néolithique, ni de druides celtes comme on l’a cru, mais les traces de cultes fantastiques plus anciens que le monde lui-même.

Cette exposition propose une introduction au cycle de trois ans la « Couleur Tombée du Ciel ». Initié en 2022, avec la résidence de création et en milieu scolaire de l’artiste Gabrielle Decazes à Cuguen, ce cycle revisite l’imaginaire mégalithique à la sauce lovecraftienne !
Elle inaugure également la résidence de Lia Pradal (collectif PAÏEN) à Mesnil Roc’h au travers une sélection de leurs livres d’artistes, d’ouvrages basés sur l’univers lovecraftien, et propose de découvrir l’un des grands dessins de G. Decazes réalisés en 2022, inspirés par le menhir de la Pierre Longue et le roman « La couleur tombée du ciel » D’H.P. Lovecraft.

Tous les ouvrages, recueils de contes et légendes, Mangas, romans graphiques adaptés d’H. P. Lovecraft seront en accès libre pour s’initier à l’univers du maître de l’épouvante cosmique, et se familiariser avec celui de PAÏEN en attendant de découvrir de nouvelles créations inspirées de la Roche aux Feins.

Site de Païen
Site de GABRIELLE DECAZES


Commissariat et Production : Le Bon Accueil – Reverb
Avec le soutien de la DRAC Bretagne et de la Communauté de communes Bretagne Romantique.


Sonic Sculptures


Eirik Brandal

Exposition présentée à l’Orangerie Ouest du parc du Thabor (Rennes)
Du 14 septembre au 2 octobre 2022
Vernissage le mercredi 14 septembre à 18h30
Ouvert du mardi au samedi de 13h00 à 18h00
Le dimanche de 14h00 à 19h00.



« Sonic Sculptures », première exposition en France de l’artiste norvégien Eirik Brandal, regroupe une série de sculptures inspirées du Freeform electronics et du constructivisme.

Répondant aux noms mystérieux de ioalieia, Cwymriad, my rhøne les fragiles constructions de l’artiste forment une sorte d’écosystème sonore. Les stimuli extérieurs engendrent une série de processus électroniques que chaque sculpture rend perceptible et communique en générant des myriades de sons et de clignotements insectoïdes.

Sonic Sculptures” is the first exhibition in France by Norwegian artist Eirik Brandal. It brings together a series of sculptures inspired by Freeform electronics and constructivism. Responding to the mysterious names of ioalieia, Cwymriad, my rhøne, the artist’s fragile constructions form a sort of ecosystem that reacts to the presence of visitors. External stimuli cause a series of electronic processes that each sculpture makes perceptible and communicates by generating myriads of insectoid sounds and blinks.

Site EIRIK BRANDAL



Commissariat et Production : Le Bon Accueil – Reverb

VERMILION SANDS
Avec « Sonic Sculptures » Le Bon Accueil inaugure une nouvelle série d’expositions inspirées par Vermilion Sands, un recueil de nouvelles de J.G. Ballard publiées entre 1956 et 1970. L’auteur britannique y dresse une série de portraits de personnages passablement névrosés et désœuvrés, souvent artistes ou appartenant au monde de l’art, plongés dans la torpeur fin de saison d’une station balnéaire aride écrasée de soleil.
Les sculptures sonores (Sonic sculptures) font partie d’une typologie d’œuvres récurrente dans différentes nouvelles du recueil, et pour reprendre les mots du personnes de M. Hamilton dans « Venus Smiles » sont du « dernier chic ». Les oeuvres d’Eirik Brandal exposées à Rennes auraient pu trôner dans l’une ou l’autre des villas de la station balnéaire arty de Vermilion Sands.

With “Sonic Sculptures” Le Bon Accueil initiates a new series of exhibitions inspired by Vermilion Sands, a collection of short stories by J.G. Ballard published between 1956 and 1970. The British author paints a series of portraits of fairly neurotic and idle characters, often artists or belonging to the art world, immersed in the end-of-season torpor of an arid seaside resort crushed by the sun.
The sound sculptures (Sonic sculptures) are part of a recurring typology of artworks in various short stories of the collection, and to use the words of Mr. Hamilton in « Venus Smiles » : « Sonic sculpture is the thing. » The works by Eirik Brandal exhibited in Rennes could have taken pride of place in one or the other of the villas of the arty seaside resort of Vermilion Sands.